Écrasement en Russie

feat-kgb

C’est dans les années 90 qu’une équipe de production propose un documentaire comportant des scènes d’un écrasement d’OVNI en Russie en 1969. Ils prétendent avoir réussit par l’entremise du marché noir à mettre la main sur quelques bobines “Top Secret” appartenant au KGB.

Il fallait bien que les Russes tentent habilement de faire miroiter aux Américains un « Roswell » dans leur cour arrière. Si les Américains possèdent de la technologie extraterrestre, ou s’ils tentent de le faire croire par de la poudre aux yeux, les Russes doivent faire de même en investissant dans la surveillance OVNI et en montant de toute pièce un écrasement agrémenté de la collecte de reste d’un corps extraterrestre.

Résumé de l’histoire officielle

Nous sommes en mars 1969 dans la région de Sverdlovsk en Russie. Un étrange objet s’écrase dans une zone boisée. Peu de temps après, l’armée arrive et sécurise la zone. Les investigations commencent et ils découvrent bientôt, comme plantés dans le sol, un disque à moitié enfoui. En fouillant l’épave, les militaires découvriront les restes d’une entité biologique extraterrestre, son torse et un de ses bras, la créature semble vraiment de petite taille. Les restes de l’épave, ainsi que le corps de « l’extraterrestre » furent mis en sécurité dans une base militaire. L’objet est étudié et bientôt le corps de la créature sera autopsié…

Bobines subtilisées au KGB

À la fin des années 90, une étrange vidéo fera son apparition, le début de la pellicule nous informe que cette vidéo vient du KGB et est classifiée top secret. Dans cette vidéo, on peut voir un détachement de l’armée russe découvrant dans une forêt les restes d’une épave à demi enterrer de ce que l’on pourrait penser être une soucoupe volante, et dans la suite de cette vidéo, on peut voir aussi l’autopsie du corps de la créature. Le corps de la créature est très petit et semble être calciné. Autour d’elle s’affairent trois scientifiques et avec eux une femme prenant des notes. Cette femme qui prend des notes sera identifiée plus tard comme étant O. A. Pshonikina, une sténographe du KGB. L’histoire raconte qu’une semaine plus tard les 3 scientifiques décéderont d’une hémorragie cérébrale…

Source du texte : Mysterium Incognita


L’écrasement de l’O.V.N.I.

Commençons par la vidéo de l’écrasement (que j’ai inclus plus bas). Les divers récits d’observation d’OVNI font presque toujours référence à des vaisseaux qui semblent avoir été moulés d’une seule pièce. Il n’y a jamais de panneaux reliés ensemble par des rivets, comme nos avions. Dans la photo suivante, on remarque que le « vaisseau » semble fait de styromousse, est de forme ovale, et comporte des espèces de grilles de ventilations.

Ensuite, en visionnant la vidéo, vous remarquerez que personne ne semble intéressé à analyser l’autre côté de l’objet. Ils vont et vient devant la chose sans y toucher. Le sol ne semble pas avoir été troublé par l’écrasement. Devant l’objet, le sol est plat (S’il y aurait vraiment eu écrasement, on aurait droit à tout un paysage dévasté.).

Troisièmement, les renforts arrivent. Une troupe d’une quinzaine de soldats. On se dit alors : « Bien, on va voir un peu plus de ce vaisseau, ils vont le sortir de là et le retourner pour ensuite voir dedans… », eh bien non. Tout ces soldats ne vont que ramasser quelques « débris » qui jonche le sol devant la chose. Et on se demande d’où viennent ces débris, car l’OVNI semble intacte…

Les scènes ont été filmées par deux caméramans, c’est pourquoi vous remarquerez qu’il y a des scènes semblables, mais prises d’angles différents. Un autre fait troublant qui saute aux yeux, c’est que ces caméramans (qui sont là pour documenter cet événement extraordinaire, pour les archives et pour son étude future) ne semblent pas intéressés à documenter l’OVNI. Ils se promènent ici et là en filmant les gens et les soldats qui font le ménage. Dans l’ensemble, les comportements ne collent pas avec une véritable scène d’écrasement d’OVNI. On a l’impression que “l’autre moitié” de l’OVNI n’existe pas… Car personne ne cherche à toucher l’OVNI de peur d’endommager la mise en scène…

Dans le documentaire, on nous affirme qu’il existeraient d’autres bobines de film, dans lesquelles on verrait les autres étapes de l’opération, mais qu’elles se trouveraient toujours entre les mains du KGB. Belle manière de boucler la boucle sans se préoccuper des lacunes…

Concernant la vidéo que je présente, il s’agit d’une réorganisation des scènes qui avaient été mélangées et présenté au compte goutte durant tout le documentaire. J’ai tenté de recréer logiquement la séquence des événements en me fiant au contenu.


L’autopsie d’un corps extraterrestre

Maintenant, en ce qui a trait au deuxième film, celui de l’autopsie des restes du corps de l’extraterrestre, on y remarque aussitôt un fait troublant… Personne ne se protège le visage! Ils ne portent que des gants, c’est tout. Ils seraient en train de tripoter un corps extraterrestre, mais ne se préoccupent aucunement de la contamination par des bactéries ou virus étrangers… De plus, la plupart de ces « médecins » ou spécialistes sont terriblement jeunes. Il me semble que si une des puissances du monde avait récupéré les restes d’un être venu d’un autre monde, on ne verrait assurément pas des étudiants découper ces restes sans protection aucune.

Des analyses auraient été effectuées sur ces deux petits films et aurait démontré qu’il s’agit bien de pellicules de cette époque, avec des soldats et des gens de cette époque, etc. Ce qui prouve à mon avis que cette mise en scène a bien été réalisée en 1969. Mais ne semble qu’être une simple mise en scène pour faire croire au reste du monde que la Russie détient de la technologie extraterrestre.